EGYPTE : Interpol refuse d’interpeller l’ancien premier ministre Chafik

Egypte

Interpol a refusé de placer l’ancien premier ministre de la république arabe d’Egypte, Ahmed Chafik sur la liste des personnes recherchées, motivant son refus par les possibles raisons politiques de sa poursuite pénale, a déclaré Ahmed Helmi, conseiller du ministre des affaires étrangères de l’Egypte.Ahmed Chafik, qui s’est présenté à l’élection présidentielle remportée par Mohamed Morsi candidat des frères musulman, a quitté l’Egypte immédiatement après l’annonce des résultats officiels. Actuellement Ahmed Chakfik réside avec ses proches aux Emirats arabes unis – EAU – En février 2013, le parquet général du Caire a demandé à Interpol et aux autorités des Emirats arabes unis d’interpeller l’ancien premier ministre, soupçonné par la justice de l’Egypte d’avoir détourné des terrains appartenant au ministère de l’aviation à l’époque où il dirigeait cette administration entre 2002-2012. Ahmed Chafik est aussi accusé d’attribution illégale de terrains aux fils de Hosni Moubarak Ali et Gamal, actuellement en prison.Ahmed Chafik estime pour sa part que les accusations portées à son encontre revêtent un caractère politique. La première audience sur son dossier pénal a été fixée au 23 avril 2013

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :