CHINE /UNION EUROPÉENNE : Le vin français bientôt victime ?

ChineUnionEuropeenne

La guerre commerciale entre l’Union européenne -UE- et la Chine augmente de jour en jour. Après que Bruxelles ai adopté des taxes sur les panneaux solaires importés de Chine, Pékin a lancé une enquête antidumping sur l’importation de vin depuis l’Union européenne. Cette démarche affectera principalement les viticulteurs français. L’enquête antidumping sur les importateurs de vin européens a été lancée par le pourvoir de la république populaire de Chine suite aux plaintes des producteurs de vin de la Chine. Selon un communiqué du ministère du commerce de la Chine, les entreprises européennes « arrivent sur le marché chinois avec des méthodes malhonnêtes mêlant dumping et subventions ». Les responsables de l’Union européenne interprètent les actes de Pékin comme une réponse à la décision de l’UE d’adopter des taxes sur les panneaux solaires chinois. Ce conflit s’est aggravé début mai quand le commissaire européen au commerce Karel De Gucht a déclaré que les prix des panneaux solaires chinois devaient être supérieurs de 88% par rapport aux prix actuels. Annuellement la Chine exporte en Europe plus de 20 milliards d’euros de panneaux photovoltaïques. Les décideurs de l’UE ont déclaré cette année que les compagnies chinoises utilisaient la tactique du dumping, consistant à vendre des panneaux solaires en dessous du coût de production. Cette pratique entraîne la faillite des producteurs européens. La commission européenne a décidé d’instaurer une taxe sur les panneaux solaires chinois à hauteur de 11,8% jusqu’au mois d’août 2013. A l’issue, si les parties ne trouvaient pas de terrain d’entente, les tarifs monteraient en flèche jusqu’à 47,6%. D’après un dirigeant du ministère du commerce de la Chine, l’Europe a pris des mesures antidumping malgré des efforts de la Chine de régler le problème par voie de  négociation. Pour sa part l’UE conduit 31 enquêtes dans le secteur commercial, dont 18 concernent des entreprises chinoises. « La Chine prend des mesures de rétorsion. Mais la poursuite du conflit ne serait bénéfique pour personne. De plus, elle manque l’occasion de régler la situation à l’amiable », déclare David Cucino, président de la chambre de commerce européenne en Chine. La décision de Pékin pourrait avoir des conséquences négatives pour les producteurs européens. L’importation du vin européen en Chine, qui occupe la 5e place parmi les plus grands marchés du vin dans le monde, est sans cesse en hausse. Ces mesures de rétorsion nuiront la France et l’Italie qui avaient soutenu l’initiative de Gucht, alors que 17 états de l’Union européenne s’étaient opposés aux sanctions antidumping à Bruxelles.En 2012 la Chine a importé 430 millions de litres de vin, dont 170 millions de litres depuis la France. Entre 2007 et 2011, les ventes de vin français en Chine ont été multipliées par 6. A suivre….

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :