JAPON : Visite d’état de François Hollande président de la république française

Japon

Le président de la république française François Hollande actuellement en visite d’état au Japon s’est engagé, samedi 8 juin 2013 à Tokyo capitale du Japon, à  agir pour qu’aboutissent les discussions en vue d’un accord économique entre l’Union européenne et le Japon et a tout mis en oeuvre afin de renforcer les relations entre le Japon et la France. François Hollande a déclaré  » il faut bien comprendre que la crise dans la zone euro est terminée en ajoutant »Je serai un acteur majeur pour qu’il puisse y avoir un accord de partenariat économique entre l’Europe et le Japon ». L’Europe exige du Japon, très pointilleux et attaché à protéger ses agriculteurs, la réciprocité pour la levée non seulement des barrières tarifaires, mais aussi normatives et réglementaires qui entravent les échanges. Un partenariat Japon-Europe « serait bon économiquement pour l’Europe et excellent pour le Japon », a souligné le président François Hollande. Le chef de l’état de la France a mis à l’honneur les partenariats entre les entreprises des deux pays et promis de les accélérer. 5 grands partenariats ont été mis en exergue lors d’une rencontre avec quelques unes des plus de 400 sociétés françaises présentes au Japon : Areva-MHI –  Air Liquide-Denka – Total-Inpex  – Essilor-Nikon – Renault-Nissan. Le président Hollande a ajouté que dans un contexte mondial bouleversé, « le sentiment a pu s’installer que l’Europe et le Japon n’étaient pas dans la même dynamique que les pays émergents qui se sont affirmés avec des taux de croissance élevés, mais je ne me satisfais pas de cette impression ». François Hollande premier président de la république française en visite d’état au Japon depuis 17 années, s’est démené pour séduire ses interlocuteurs et accroître les liens économiques. La France est le 3e investisseur au Japon à hauteur de 16 milliards d’euros, tandis que le Japon est le premier investisseur asiatique dans l’Hexagone, avec 440 entreprises représentant 69 000 emplois. François Hollande a insisté sur la nécessité pour l’Europe dépendre des dispositions fortes tournées vers la croissance, tout comme le fait le gouvernement Abe, en place depuis six mois. Le président Hollande a affirmé observer de façon « favorable«  la politique économique dite des « trois flèches » c’est à dire : largesses budgétaires, souplesse monétaire et stratégie de croissance, surnommée« abenomics » et tournée vers la croissance.  A suivre

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :