ARGENTINE : L’ancien président Carlos Menem condamné à 7 années de prison

Carlos Menem âgé de 82 ans, ancien président de la république d’Arentine de 1989-1999, a été condamné jeudi 13 juin 2013 a une peine de 7 années de prison pour trafic d’armes à destination de la Croatie et de l’Equateur, devenant le premier ancien président argentin élu démocratiquement à être condamné par la justice Actuellement sénateur, Carlos Menem, est protégé par son immunité parlementaire qui le met à l’abri d’une peine de prison mais dans son jugement, le tribunal a ordonné que cette immunité soit levée afin que la peine soit « effectivement purgée ». Le parquet avait requis 8 ans de détention contre  Carlos Menem, sa destitution de son poste de sénateur et une interdiction d’exercer une fonction publique pendant 16 ans. Le co-accusé de l’ancien président, son ancien ministre de la défense Oscar Camilion de 1993-1996, âgé de 83 ans, a été condamné à 5 années de prison, alors que 7 années avaient été requises. De plus l’ancien militaire et trafiquant d’armes Diego Palleros a  été condamné à 5 années, contre 8 années demandés par l’accusation. L’ancien président Carlos Menem controversé a ordonné l’envoi clandestin d’armes pour une valeur de l’ordre de 400 millions de pesos soit environ 75 millions d’euros entre 1991 et 1995 à destination de la Croatie et de l’Equateur, deux états en guerre. Buenos Aires a ainsi violé l’embargo des Nations unies sur les ventes d’armes, imposé pendant le conflit qui a ravagé l’ex-Yougoslavie dans les années 1990. Au total, 6500 tonnes d’équipements — armes, fusils, canons, roquettes antichar et munitions — officiellement destinées au Panama et au Venezuela avaient été détournées de leur destination. Élu deux fois à la présidence, Carlos Menem a marqué la décennie des années 1990 en Argentine par une politique de privatisations à outrance que ses détracteurs jugent en grande partie responsable de la grave crise économique qui a secoué le pays en 2002. Carlos Menem avait été assigné à résidence dans le cadre de cette affaire durant 5 mois en 2001, avant que la cour suprême ne lève la sanction. L’instruction avait été rouverte en 2003 après l’arrivée au pouvoir de Nestor Kirchner, un péroniste de gauche ennemi juré de Carlos Menem, qu’il avait battu à l’élection  présidentielle de 2003. Mais le 13 septembre 2011, au terme d’un premier procès, il avait été acquitté alors que le parquet avait requis une peine de 8 années de prison.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :