IRAN : Nouveaux liens avec les géants pétroliers

Iran

Téhéran, capitale de la république islamique d’Iran reprend ses contacts avec les géants pétroliers et gaziers internationaux comme Total, Royal Dutch Shell, Eni et Statoil et les convie à investir dans le secteur énergétique en Iran suite à la levée des sanctions, a déclaré Bijan Namdar, ministre du pétrole de l’Iran. Ces géants pétroliers ont débuté des négociations avec les responsables énergétiques de l’Iran concernant leur retour sur le marché. Arnaud Breuillac, directeur général de la branche exploration production de Total a effectué un déplacement en octobre 2013 à Téhéran afin de s’entretenir avec le chef de la société nationale iranienne de gaz. Arnaud Breuillac a assuré que Total reprendrait immédiatement ses activités en Iran dès la levée des sanctions. Suite aux mesures restrictives décrétées contre l’Iran, les exportations pétrolières ont été divisées par deux depuis le début de 2012, passant de plus de 2 millions de barils par jour -mb/j à 1,1 mb/j. Aux termes de l’accord entériné dimanche dernier entre l’Iran et les 6 médiateurs internationaux -Etats-Unis, Chine, Russie, Grande-Bretagne, France et Allemagne- Téhéran a accepté de réduire son programme nucléaire en échange d’un allègement des sanctions économiques. L’Iran s’est entre autre engagé à arrêter  l’enrichissement d’uranium au-dessus de 5% et à autoriser les experts internationaux à inspecter ses sites nucléaires.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :