ALGÉRIE : Le gouvernement reprend les parts du groupe BTK

Algerie

Le gouvernement de la république d’Algérie a décidé de reprendre les parts du groupe français BTK Beahm – Titan-Kaiser dans le complexe industriel de montage de véhicules de Tiaret  situé  à près de 300 km de la capitale d’Alger. Le gouvernement a pris « la décision définitive de reprendre ce complexe à travers le rachat des actions du partenaire français à leur valeur initiale », a déclaré Amara Benyounes, ministre du développement industriel et de la promotion de l’investissement de l’Algérie.  Le ministre Benyounes a mis en exergue le non-respect des engagements du groupe BTK après la fin des délais fixés pour la réalisation des investissements engagés et des programmes de production, ainsi que pour la création de postes d’emploi. Signé en 2006 entre la société nationale des véhicules industriels -SNVI- et le groupe français BTK, l’accord de partenariat prévoyait la participation du groupe français à hauteur de 60%, au capital de ce complexe spécialisé dans le montage et la commercialisation des carrosseries et des remorques. Avant BTK, le gouvernement algérien s’est engagé depuis plus d’une année dans une série de renationalisation d’entreprises dont des groupes étrangers détiennent des actions, en exerçant son droit de préemption. Il s’agit  d’Orascom Telecom Algérie, une entreprise de téléphonie mobile d’origine égyptienne ainsi que des filiales algériennes d’ArcelorMittal et de Michelin.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :