ALLEMAGNE/BELGIQUE : Contre l’exclusion de la Russie du G8

Allemagne

Didier Reynders ministre des affaires étrangères de la Belgique est opposé à l’exclusion de la Russie du G8 ainsi que pour d’autres organisations internationales suite aux démarches entreprises par Moscou dans le cadre de la crise qui secoue la république indépendante de l’Ukraine. Didier Reynders a déclaré « Nous avons réussi à créer le Conseil Russie-OTAN, à admettre la Russie au sein du G8, c’est une plateforme de discussion dont nous devons nous servir » en ajoutant «  il est nécessaire d’apaiser les tensions et d’engager un dialogue avec Moscou ». Frank-Walter Steinmeier ministre des affaires étrangères de l’Allemagne  s’est aussi montré sceptique face à l’initiative d’exclure la Russie du G8.  Le 22 février 2014, au mépris des ententes entre les chefs de file de l’opposition et le président de la république d’Ukraine, Victor Ianoukovitch, élu démocratiquement avec la présence d’observateurs internationaux et sans attendre que ce dernier signe une loi autorisant la réforme constitutionnelle en Ukraine, la Rada suprême a modifié la constitution, limogé plusieurs ministres et fixé l’élection présidentielle au 25 mai 2014

Le 1er mars 2014, le conseil de la fédération – c’est à dire le sénat de la Russie a donné son accord au recours à la force en Ukraine pour « en raison de la situation extraordinaire dans ce pays, de la menace pesant sur la vie des citoyens russes et des effectifs du contingent militaire russe qui sont déployés dans la république autonome de Crimée conformément à un accord bilatéral ». Les pays du G7 :-Allemagne- Canada-Etats-Unis -France –  Grande-Bretagne -Italie – Japon – ont réagi à cette décision en suspendant la préparation du sommet du G8 fixé en juin 2014 à Sotchi en Russie. John Kerry secrétaire d’état américain  a déclaré dimanche 2 mars 2014 que les Etats-Unis et une série d’autres états s’apprêtaient à isoler politiquement la Russie suite à sa position sur le dossier de la crise concernant l’Ukraine et la Crimée. Moscou capitale de la Russie considère que l’ingérence des états occidentaux dans les affaires internes de l’Ukraine voisine ont entraîné l’escalade de la crise politique. Pour mémoire depuis le début des troubles fin novembre 2013, plusieurs personnalités politiques de premier plan européennes et de l’OTAN se sont rendues sur la Place de l’Indépendance à Kiev pour apporter un soutien aux opposants.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :