MAROC : Sidi Taibi aura la même eau que les agences spatiales

Maroc

A Sidi Taibi, l’accès à l’eau est difficile. La nappe phréatique de Sidi Taibi est polluée par du nitrate et des engrais rendant l’eau impropre à la consommation. Petite ville de 25 000 habitants, il a fallu trouver une solution. Grâce à un partenariat avec l’UNESCO et une coopération avec l’agence spatiale européenne -ASE-, l’université Ibn Tofail à Kenitra située à environ 40 km de Rabat capitale du Maroc, Sidi Taibi est en passe de trouver une solution : utiliser la même méthode de traitement de l’eau que dans les stations spatiales ou les centres de recherches en Antarctique. Il s’agit d’une méthode révolutionnaire, encore jamais utilisée à grande échelle. A ce jour, sa plus grande utilisation est faite dans la station de recherche de Concordia en Antarctique, où elle fournit de l’eau pour 16 personnes. Le traitement de l’eau s’effectue avec des membranes nanoscopiques soit 700 fois plus petites qu’un cheveu humain qui filtrent les éléments indésirables. L’énergie nécessaire au processus sera fournie par des panneaux solaires et des éoliennes. Le filtrage de l’eau se fera uniquement à destination de l’université Ibn Tofail soit 1 200 bénéficiaires. Ensuite, il sera étendu à l’ensemble de la commune de Sidi Taibi.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :