ALLEMAGNE/FRANCE : Angela Merkel et François Hollande menacent de sanctions Vladimir Poutine

AllemagneFrance

Angela Merkel chancelière de l’Allemagne et François Hollande président de la république française ont menacé samedi 2014, dans une déclaration commune, de sanctionner la Russie si l’élection présidentielle en Ukraine ne se déroulait pas comme prévu. François Hollande ayant rencontré de manière informelle Angela Meckel à Stralsund en Allemagne, il a été indiqué « La tenue d’élections présidentielles libres et équitables en Ukraine le 25 mai est d’une importance capitale (…). Un échec à la tenue des élections présidentielles internationalement reconnues déstabiliserait encore plus le pays. La France et l’Allemagne estiment que dans ce cas les conséquences appropriées devraient être tirées, comme envisagé par le conseil européen du 6 mars 2014 ». Angela Merkel et François Hollande ont laissé une nouvelle fois planer la menace de sanctions à l’encontre de Moscou à la veille d’un référendum ouvrant la voie à une déclaration d’indépendance d’une partie de l’Est russophone de l’Ukraine, où les violences vont s’amplifiant. Selon eux, « les référendums planifiés dans plusieurs villes à l’est de l’Ukraine sont illégaux ». Les Etats-Unis et le Canada ont adopté en avril 2014 de nouvelles sanctions contre des citoyens et des entreprises russes suite à la crise en Ukraine qui, d’après l’Occident, est entretenue par Moscou. Les sanctions américaines visent près de 50 personnalités politiques et d’entrepreneurs russes, dont ceux de Crimée et d’Ukraine, et les sanctions canadiennes 19 personnes et deux sociétés. Depuis mars 2014, les grandes villes de l’Est et du Sud de l’Ukraine, comme Donetsk, Kharkov et Lougansk, connaissent une mobilisation sans précédent des partisans de la fédéralisation du pays qui contestent les nouvelles autorités pro-européennes de Kiev et réclament des référendums sur le statut politique de leurs régions. Début avril, les protestataires ont fixé au 11 mai un référendum sur le statut politique des régions du Donbass. L’armée de la république d’Ukraine conduit depuis la mi-avril 2014 une vaste opération contre les partisans de la fédéralisation, impliquant des hélicoptères et des blindés. Vladimir Poutine a demandé aux  partisans de la fédéralisation de l’Ukraine à reporter leur référendum prévu pour le 11 mai pour créer des conditions pour un dialogue direct entre Kiev et les régions du sud-est de l’Ukraine. Andrei Paroubii, secrétaire du conseil de sécurité nationale et de défense de l’Ukraine a déclaré que Kiev poursuivrait son opération militaire indépendamment de la décision des insurgés de tenir des référendums.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :