EGYPTE : Les tribunaux militaires dotés de plus de pouvoir

Egypte

Abdel Fattah al Sissi, président de la république arabe d’Egypte  a promulgué lundi 27 octobre 2014 un décret autorisant les tribunaux militaires à juger les civils accusés d’attaques contre les infrastructures de l’état, après une série d’attentats meurtriers visant les forces de sécurité. Vendredi 24 octobre 2014, un kamikaze a lancé sa voiture remplie d’explosifs contre un barrage militaire dans la péninsule du Sinaï faisant plus de 30 victimes, une des plus meurtrière à l’encontre des forces armées. L’Egypte est le théâtre d’attentats quasi-journaliers visant les forces de sécurité. Ces attaques sont très souvent revendiquées par des groupes djihadistes déclarant agir en représailles à la sanglante répression qui s’est abattue sur les partisans de Mohamed Morsi suite à sa destitution. La semaine dernière, un tribunal militaire a condamné à mort 7 djihadistes pour des attaques meurtrières visant l’armée. D’autres djihadistes, accusés d’attentats contre la police, ont été eux jugés par des tribunaux ordinaires. Après la révolte de 2011 qui chassa  du pouvoir le rais Hosni Moubarak, des milliers de civils ont été jugés par des tribunaux militaires pour des chefs d’accusations divers, les défenseurs des droits de l’homme dénonçant des verdicts expéditifs et sévères et réclamant la fin de ces procédures.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :