IRAK : Crise ouverte en raison de la politique de l’Arabie Saoudite

Irak

Nouri al-Maliki vice président de l’Irak a déclaré que « la politique pétrolière conduite par l’Arabie saoudite contre la Russie et l’Iran a plongé l’Irak dans une crise profonde » en ajoutant  » Cela a provoqué la chute du baril de pétrole irakien en dessous de 50 dollars ». D’après Nouri al- Maliki, l’Irak est a ce jour en proie à une grave crise monétaire, et le budget 2015 ne contient même pas les moyens nécessaires à la construction d’une seule école. Nouri al-Maliki pense que le gouvernement de l’Irak peut contracter un crédit de 60-70 milliards de dollars auprès de la banque centrale sous forme d’obligations, pour éviter un déficit budgétaire. Depuis l’été 2014 les prix du pétrole ont connu une baisse spectaculaire. Jeudi 27 novembre 2014, les ministres des 12 pays membres de l’OPEP se sont rassemblés à Vienne capitale de l’Autriche pour revoir leur plafond collectif de production, fixé depuis 3 ans à 30 millions de barils par jour. Pour mémoire l’Equateur, Iran , Libye et Venezuela se sont prononcés en faveur d’une baisse de production alors que l’Arabie saoudite, premier producteur de l’OPEP, s’oppose à ces projets. D’après plusieurs experts, la position de l’Arabie Saoudite serait coordonnée avec les Etats-Unis afin d’affaiblir la Russie.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :