OUZBEKISTAN : Berlin donne le feu vert à Airbus Helicopters pour livrer 14 appareils militaires

Ouzbekistan

Berlin, capitale de l’Allemagne a donné son feu vert à la livraison à Tachkent capitale de la république indépendante de l’Ouzbékistan de 8 Cougar et de 6 Fennec. L’Allemagne a bloqué durant plusieurs mois l’exportation de certains composants allemands non critiques,  équipant des systèmes optionnels non allemands. C’est une excellente  nouvelle pour le groupe Airbus Helicopters : l’Allemagne a  donné son agrément pour l’exportation d’hélicoptères militaires à l’Ouzbékistan.  Pour mémoire en octobre 2014  l’Allemagne réfléchissait à un éventuel blocage de livraisons d’hélicoptères d’Airbus Helicopters vers l’Ouzbékistan. Au cours d’une conférence en octobre 2014 sur la sécurité à Berlin, Tom Enders, président d’Airbus Group confirmait que Berlin bloquait la livraison de 14 hélicoptères militaires à l’Ouzbékistan. Ces hélicoptères, construits essentiellement en France, contiennent des pièces fabriquées en Allemagne et pour lesquelles le gouvernement n’a pas donné son agrément à l’exportation, bloquant ainsi leur livraison, avait déclaré le président Enders. Airbus Helicopters a déjà effectué une livraison d’appareils à Tachkent, notamment 2 à l’été 2014. Des hélicoptères qui n’étaient pas équipés de ces fameux composants allemands soumis à l’agrément de Berlin en vue d’une exportation. Mais Berlin a bloqué plusieurs livraisons d’armes françaises. L’Allemagne, a une politique de plus en plus restrictive en matière d’exportation sous l’impulsion de Sigmar Gabriel, ministre de l’économie de l’Allemagne, bloque et débloque depuis des mois plusieurs contrats passés entre la France et des pays tiers.  Comme un contrat de MBDA en cours d’exécution et la finalisation d’une commande de Renault Trucks Defense -RTD- au Liban. Le missilier avait été empêché par l’Allemagne de livrer depuis le début de l’année 2014 des missiles antichars Milan ER dans le cadre d’un programme en coopération vers un pays du Golfe. Berlin bloquait les postes de tir fabriqués en Allemagne. Berlin aurait refusé à Krauss-Maffei Wegmann -KMW-, qui va se rapprocher de Nexter, de vendre 50 Boxer à la Lituanie. L’Allemagne avait déjà interdit une vente de 200 Leopard A7 de KMW à l’Arabie Saoudite et avait laissé planer une interdiction pour la livraison de 62 Leopard et 24 PzH 2000  soit près de 2 milliard d’euros au Qatar.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :