QATAR : Achat auprès de la France de 24 Rafale de Dassault

Qatar

Le président de la république française, François Hollande en a recu la confirmation, mercredi 29 avril 2015, par Cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, émir du Qatar. Doha passe une commande ferme pour 24 avions de combat Rafale à la France. Le contrat sera signé, lundi 4 mai 2015 à Doha, entre le Qatar et Dassault Aviation, le constructeur français, en présence du  président François Hollande et de Jean Yves Le Drian ministre de la défense de la France. Il porte sur l’acquisition d’armements modernes (missiles air-air longue portée Meteor, missiles de croisière Scalp et bombes guidées air-sol AASM) ainsi que sur la formation, dispensée par l’armée de l’air française à Mont de Marsan, de 36 pilotes Qatari et d’environ  100 mécaniciens spécialisés. François Hollande a salué « ce nouveau succès à l’exportation » du fleuron de l’armée de l’air française, après la première commande signée mi-février 2015 par la république arable d’Egypte, pour la livraison de 24 Rafale et la décision de l’Inde, le 10 avril 2015, de boucler un contrat portant sur l’acquisition de 36 appareils. « C’est le 3e succès commercial pour le Rafale. C’est un succès pour Dassault Aviation et les entreprises sous-traitantes. C’est une fierté pour la France, a déclaré François Hollande. « Nous sommes très heureux de cette décision des autorités du Qatar d’acheter 24 Rafale pour équiper son armée de l’air. Cette décision témoigne de la confiance que le Qatar place dans notre société », déclare Eric Trappier président directeur général  de Dassault Aviation. « A la suite du Mirage F1, de l’Alpha Jet et du Mirage 2000, le Rafale prolonge le partenariat historique qui associe le Qatar, la France et Dassault Aviation » a précisé Eric Trappier. Ce succès est dû « aux qualités opérationnelles du Rafale qui est très bon avion, polyvalent et au travail des autorités française qui animent la relation stratégique et à l’engagement des industriels qui gèrent la négociation commerciale. Chacun joue bien dans son compartiment du jeu et permet à l’équipe de gagner » ajoute le président directeur général Trappier soulignant que les qatari ont pris une option sur 12 appareils supplémentaires. « Il y a eu un bon interfaçage entre l’accompagnement opérationnel de l’armée de l’air Qatari et l’offre industrielle, chacun a tenu son rôle, d’après le cabinet du ministre Jean-Yves Le Drian.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :