CHILI: La présidente Michelle Bachelet, modifie son gouvernement devant la grogne

Chili

Michelle Bachelet, présidente du Chili, mercredi 6 mai 2015 annonçait à la télévision avoir demandé la démission de l’ensemble de ses ministres. Une première dans l’histoire du Chili. 5 jours plus tard, seuls 5 des 23 ministres qui composaient son gouvernement quittent leurs postes, alors que 4 portefeuilles ministériels ont été modifiés. Elue il y a 14 mois avec plus de 60 % des voix, Michelle Bachelet est malmené dans les sondages. 64 % des chiliens estiment qu’elle gère mal les affaires. L’annonce de la composition de ce nouveau cabinet était donc très attendue et le remplacement de Rodrigo Peñalillo, jusqu’à présent ministre de l’intérieur, par Jorge Burgos, ancien ministre de la défense, est un signe fort. Rodrigo Peñalillo était considéré comme le fils spirituel de Michelle Bachelet. Avec Alberto Arenas, débarqué du ministère des finances, il était à l’origine du programme électoral qui a permis à la présidente de s’imposer lors de la présidentielle. Michelle Bachelet se sépare donc de ses deux plus fidèles lieutenants. C’est la première fois depuis le retour de la démocratie au Chili qu’un ministre des finances quitte ses fonctions. Et les défis qui attendent son remplaçant Rodrigo Valdés sont énormes. Avec des indicateurs de croissance inférieurs aux prévisions et un secteur privé délaissé depuis le retour aux affaires de Michelle Bachelet, rétablir la confiance ne sera pas facile. En sacrifiant ses ministres de l’Intérieur et des finances, en plus du porte-parole du gouvernement, Michelle Bachelet s’est séparée de ses plus fidèles collaborateurs, ceux en qui elle a le plus confiance, ceux qui l’ont suivie durant toute la campagne électorale et qui incarnaient le renouveau en politique au Chili. Face à une crise politique sans précédent depuis la fin de l’ère Pinochet, provoquée par des scandales de corruption, Michelle Bachelet essaye de donner à son gouvernement un nouveau souffle. Jorge Burgos nouveau ministre de l’intérieur, démocrate chrétien est ainsi plus au centre que son prédécesseur, plus proche de la vieille garde du centre gauche. Rodrigo Valdès,  nouveau ministre des finances est plus libéral et plus proche du secteur privé. La  présidente Bachelet s’efforce de redorer le blason de la politique, avec des réformes anti-corruption, les nouveaux ministres se devaient d’être purs. A suivre…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :