ITALIE : 300 euros d’amende pour un mégot jeter au sol !

26 décembre 2015

Les fumeurs n’ont qu’à se tenir à carreaux Les députés italiens ont voté cette semaine une série de mesures, instaurant notamment des amendes de 300 euros pour ceux qui jettent leur mégot par terre. Mais les fumeurs ne sont pas les seuls concernés par ce train de mesures, qui visent à améliorer la propreté dans les villes italiennes. Jeter son chewing-gum ou son gobelet de café sera puni d’une amende allant de 30 à 150 euros. Au total, quelque 79 nouvelles mesures destinées à réduire la pollution à travers l’Italie ont été adoptées. Les municipalités sont ainsi incitées à s’assurer qu’il y ait suffisamment de cendriers et de poubelles dans les lieux publics, comme les parcs. Le gouvernement de la république d’Italie investira 35 millions d’euros pour lutter contre la pollution atmosphérique qui empoisonne la vie des citadins. Il s’agira  d’améliorer l’offre en matière de transports publics et de pistes cyclables.Rome et de Turin ont annoncé la mise en place de systèmes de location de voitures sur le modèle d’Autolib’ : Blueroma à Rome et Bluetorino à Turin.

Publicités

FRANCE : Deux centrales électriques intéressent le puissant groupe Gazprom

9 février 2014

France

Gazprom puissant groupe étatique de la Russie à l’intention d’acquérir deux centrales thermiques françaises appartenant au producteur d’électricité Verbund de l’Autriche d’après un communiqué de Serguei Kouprianov porte parole du groupe Gazprom qui prends part aux appels d’offres pour l’acquisition des centrales à cycle combiné au gaz naturel de Pont-sur-Sambre dans le Nord de la France, d’une capacité de 420 MW, et de Toul  en Lorraine, d’une capacité de 422 MW. Pour mémoire en novembre 2013 Alexandre Medvedev vice président de Gazprom a souligné que le groupe Gazprom  étudiait la possibilité d’acheter des centrales thermiques en Autriche- Belgique – France, et Grande-Bretagne. Gazprom  veut établir le contrôle de centrales électriques européennes pour y livrer du gaz russe. En juin 2013, Gazprom et Enel un groupe d’Italie ont signé un protocole d’intention sur l’achat de la centrale turbine gaz-vapeur -TGV- Marcinelle de Charleroi, d’une capacité de 420 MW, pour  un montant de l’ordre de 230 millions d’euros. En septembre 2013, Gazprom energoholding, une filiale à 100% de Gazprom, et NIS société serbe contrôlée par Gazprom neft, une filiale pétrolière de Gazprom, ont signé un mémorandum sur la construction d’une centrale électrique d’une capacité de 208 MW, dans les environs  de la ville de Pancevo en Serbie.


OTAN/RUSSIE : Le plan de coopération pourrait être adopté fin avril 2014

23 janvier 2014

Russieimages

L’OTAN souhaite adopter un plan de coopération militaire pour 2015-2017 avec la Russie lors d’une rencontre avec la partie russe en mai 2014 à Bruxelles, a déclaré le général Knud Bartels président du comité militaire de l’alliance. Mercredi 22 janvier 2014, Bruxelles a abrité une réunion du Conseil Russie-OTAN au niveau des chefs d’états-majors généraux. La délégation de la Russie était conduite par le général Valeri Guerassimov. Le général Bartels du Danemark a souligné « Lors du sommet Russie-OTAN, nous avons procédé à un dialogue constructif et ouvert sur la façon de renforcer le partenariat entre l’OTAN et la fédération de Russie » en ajoutant « Les chefs d’états-majors ont approuvé le plan de travail pour 2014 et se sont engagés à concevoir conjointement une feuille de route de la coopération militaire pour 2015-2017 afin de l’approuver lors de leur prochaine rencontre en mai 2014 à Bruxelles » . Le général Bartels a souligné que cette année, les rencontres entre les représentants de l’Alliance et les responsables militaires de la Russie se dérouleraient au Collège de défense de l’OTAN à Rome en Italie et à l’académie de l’état-major général à Moscou en Russie. A suivre…


ITALIE/RUSSIE : Signature de la fabrication d’un hélicoptère commun au MAKS 2013

31 août 2013

ItalieRussie

Le holding Hélicoptères de Russie et le constructeur AgustaWestland,d’Italie veulent fabriquer et concevoir un hélicoptère de 2 tonnes 5  conformément à un accord signé vendredi 30 août 2013 dans le cadre du salon aérospatial international MAKS 2013 qui se tient dans les environs de Moscou, capitale de la Russie. Selon les termes d’un communiqué  « Le holding Hélicoptères de Russie, une filiale d’Oboronprom qui fait partie du groupe public Rostec  anciennement Rosteknologui, et AgustaWestland, qui fait partie du groupe Finmeccanica, ont signé un accord préliminaire sur la réalisation d’un programme de création d’un nouvel hélicoptère qui aura une masse au décollage de 2 tonnes 5. Le document a été signé par Daniele Romiti, président directeur général d’Agusta Westland, et Dmitri Petrov, président directeur général d’Hélicoptères de Russie » En 2012, Dmitri Petrov président du holding Hélicoptères de Russie avait déclaré au cours du salon aéronautique de Farnborough en Grande Bretagne, que les deux sociétés envisageaient de signer un accord sur la conception d’un hélicoptère léger dont la production en série devrait commencer en 2015.   Rostec souhaite que la société AgustaWestland devienne l’investisseur stratégique d’Hélicoptères de Russie suite à un achat de parts de la société russe ou à un échange d’actions. Les parties conduisent actuellement des discussions à ce sujet qui n’ont pas encore abouti. En novembre 2012, la coentreprise HeliVert fondée par Hélicoptères de Russie et AgustaWestland a lancé la production d’hélicoptères AW139  -Agusta Westland- à Tomilino dans les environs de la capitale de Russie. 


INDE : Vers l’annulation d’un contrat avec Finmeccanica ?

18 février 2013

Inde

Alors que le président de la république française François Hollande était en visite officielle en Inde notamment pour vendre le Rafale de chez Dassault, l’Inde pourrait acquérir un lot d’hélicoptères Mi-17V-5 de Russie à la place des hélicoptère AgustaWestland AW-101 de l’Italie suite à un scandale de corruption, selon des sources concordantes du ministère de la défense de l’Inde. »L’armée de l’air ne peut pas se permettre d’attendre encore 7 années soit le temps d’organiser un autre appel d’offres. Nous n’avons pas d’autre choix que de nous adresser à la Russie, si nous souhaitons maintenir en état notre parc d’hélicoptères destinés à transporter des personnes importantes VIP. Les Mi-17V-5 peuvent être modernisés en Inde à cette fin ». L’Inde aurait du acquérir 12 hélicoptères auprès de la société AgustaWestland, une filiale de Finmeccanica, groupe italien suite à un contrat signé en février 2010 pour un montant  de 560 millions d’euros. Pour information 3 hélicoptères ont déjà été livrés en Inde. Le 12 février 2013, Giuseppe Orsi, président directeur général de Finmeccanica a été arrêté en Italie pour corruption dans une affaire de pots-de-vin présumés versés au gouvernement de l’Inde pour la vente d’hélicoptères. Suite à cela le ministère de la défense de l’Inde a informé le groupe Finmeccanica sa volonté d’annuler le contrat. Actuellement l’armée de l’air de l’Inde souhaite acquérir un lot supplémentaire d’hélicoptères Mi-17V-5  faisant suite à la visite du président de la Russie, Vladimir Poutine en Inde et d’un contrat signé en décembre 2012 pour un montant  de 1,5 milliard de dollars relatif à  la livraison de 71 hélicoptères Mi-17V-5.


ALGÉRIE/ITALIE : Arbitrage international pour régler le conflit entre Sonatrach et Edison

4 novembre 2012

SONATRACH, puissant groupe de gaz et de pétrole d’Algérie et Edison groupe gazier et pétrolier d’Italie ont du faire appel à l’arbitrage international au terme d’un conflit sur le prix du gaz livré à l’Italie, d’après le groupe SONATRACH. En marge d’un forum sur l’investissement énergétique qui se tient actuellement en Algérie, Mme Yamina Hamdi vice présidente en charge de la commercialisation au sein de SONATRACH  a précisé que le groupe poursuivait ses négociations afin de récupérer plusieurs centaines de millions de dollars, représentant les créances détenues sur le raffineur suisse en faillite, PETROPLUS et que tous les moyens sont utilisés pour récupérer la dette. D’après plusieurs experts les prix du gaz indexés sur ceux du pétrole que pratiquent l’Algérie et la Russie dans le cadre de contrats à long terme ne semblent plus convenir à de plusieurs clients de l’Union européenne brandissant la menace de recourir au gaz de schiste et au gaz naturel liquéfié -GNL- du Qatar. De son côté Youcef Yousfi, ministre de l’énergie et de mines de l’Algérie a précisé « que les pays consommateurs et importateurs de gaz devaient partager les risques de l’investissement, en affichant ses craintes par rapport aux actions unilatérales qui pourraient rompre ». Pour de plus amples informations rendez vous sur www.sonatrach.com et sur www.edison.it. Pour la commission de régulation de l’électricité et du gaz CREF rendez vous sur www.creg.gov.dz


TUNISIE : Le ministre des affaires étrangères Rafik Abdessalem en déplacement en Italie

13 septembre 2012

Rafik Abdessalem, ministre des affaires étrangères de la Tunisie a débuté jeudi 13 septembre 2012 une visite de deux jours en Italie pour examiner avec les autorités de Rome, le dossier de l’émigration clandestine. Pour mémoire récemment s’est déroulé un naufrage au large de l’île de Lampedusa d’une embarcation transportant près de 120 émigrés clandestins tunisiens dont 54 tués ou disparus. Rafik Abdessalem doit s’entretenir avec le ministre de l’intérieur et le ministre des affaires étrangères de l’Italie.